Réduction des seins

La plastie mammaire de réduction s’adresse aux femmes qui souffrent d’une hypertrophie mammaire, due au développement excessif des deux glandes mammaires.

Cette chirurgie bénéficie d’une prise en charge par l’Assurance Maladie, dès lors que la réduction est au minimum de 300g par coté. Les honoraires complémentaires peuvent bénéficier d’un remboursement partiel ou complet par votre mutuelle. Une demande d’entente préalable que vous adresserez à votre mutuelle vous sera remise en consultation.

Le développement de la glande peut débuter dès l’adolescence, il se stabilise en quelques années. Il est important d’attendre cette stabilisation avant d’envisager cette intervention qui doit impérativement être réalisée lorsque la glande a terminé sa croissance.

En cas de doute l’intervention sera retardée, et une deuxième consultation sera organisée quelques mois après, pour s’assurer que le volume n’augmente plus, (votre taille de bonnets de soutien gorge doit être stable et ne plus progresser ).

Pour en savoir plus sur la Réduction mammaire, téléchargez cette fiche pdf

Trois choses importantes à retenir, particularités de cette intervention

  • L’allaitement est impossible dans la plupart des techniques.Si vous tenez à allaiter parlez en au chirurgien .
  • Les cicatrices chez la jeune fille peuvent évoluer sur le mode hypertrophique : les cicatrices sont rouges et épaisses et peuvent entrainer des démangeaisons ou prurit. Exceptionnellement elles peuvent devenir de type chéloïde créant une épaisseur cicatricielle importante.
  • Préventivement vous devrez masser tous les jours vos cicatrices et appliquer un gel de silicone matin et soir (en pommade ou en bandes adhésives),ceci pendant 12 à 18 mois.
  • Lors de la première consultation des photos et des mesures seront prises ; le chirurgien vous précisera quels types de cicatrices seront réalisés : ceci dépend de l’importance de l’hypertrophie, de la qualité de la peau et de son élasticité.
  • La deuxième consultation permettra de répondre à vos questions et le chirurgien contrôlera le bilan sanguin et mammaire.

Avant 25 ans, la mammographie est inutile car difficile à interpréter, seule l’échographie sera prescrite.

Informations sur le type de cicatrices après la réduction mammaire

  • La cicatrice verticale sera privilégiée le plus possible, elle s’adresse aux hypertrophies mammaires juvéniles avec une peau ferme et élastique.
  • La cicatrice en T inversée est assez fréquente, mais fort heureusement la cicatrice horizontale est cachée dans le sillon sous mammaire, donc peu visible.
  • Les sutures seront fines, réalisées avec la technique des surjets intra-dermiques,
  • Les drains seront ôtés le jour du départ.
  • Cette chirurgie n’est pas très douloureuse et de toute façon la prise en charge de la douleur sera permanente pendant toute l’hospitalisation.
  • L’hospitalisation sera de 3 nuits à la Polyclinique Saint-Laurent à Rennes.
  • Des soins infirmiers à domicile seront nécessaires 2 à 3 semaines et un arrêt de travail de 3 semaines sera prescrit par le chirurgien.
  • Un soutien gorge médical type brassière sera livré dans votre chambre et porté le jour du départ (après retrait du pansement compressif mis au bloc). Vous devrez le porter deux mois nuit et jour , le sport sera interdit pendant cette durée.
  • Pas d’exposition au soleil la première année. Le massage quotidien des cicatrices sera obligatoire pendant 12 à 18 mois jusqu’à leur blanchiment.
  • La forme des seins se modifiera lentement au cours de la première année et le résultat définitif sera apprécié à la consultation du 12ème mois.

Prendre un rendez-vous à Rennes avec le Docteur Rostane-Renouard