L’areole et le mamelon

Cette étape est toujours différée de 3 à 6 mois après la reconstruction du sein.

La greffe cutanée aréolaire et la greffe pour le mamelon

Cette technique, dont le résultat est stable et durable, permet d’obtenir le meilleur résultat possible lorsqu’il s’agit de reconstitution de l’aréole et du mamelon.

La greffe est prélevée au niveau de l’aine dans le pli inguinal. C’est là où la peau est la plus foncée, car elle est naturellement pigmentée. Le prélèvement laisse une cicatrice discrète dans le pli. La peau extraite est transférée et greffée sur le sommet du sein reconstruit.

La greffe mamelonnaire est prélevée sur le sein opposé en cas de volume suffisant. Dans le même temps, on conserve la moitié du mamelon. La taille du mamelon est donc réduite en deux. Ainsi, on équilibre le volume. En cas de refus de toucher au sein opposé, le prélèvement se fait sur le lobule de l’oreille. Dans les deux cas, le prélèvement laisse une petite cicatrice discrète.

Ce temps opératoire peut être réalisé en Hôpital de jour.

Le tatouage ou dermo-pigmentation

Cette technique est réalisée au cabinet médical par un spécialiste du tatouage médical.

Les pigments minéraux utilisés seront de la couleur la plus proche de celle de l’aréole du sein opposé. Parfois, un tatouage bilatéral est proposé pour un meilleur résultat cosmétique et esthétique. Cette technique n’est pas recommandée pour les aréoles très pâles ou rosées.

Une greffe de la moitie du mamelon opposé peut être associée au tatouage aréolaire. Cette greffe se déroule sous simple anesthésie locale et sans hospitalisation.

Prendre un rendez-vous avec le Docteur Rostane-Renouard