Mastopexie mammaire

La mastopéxie, ou Lifting des seins, ou plastie de reposition, est proposée pour traiter la Ptose mammaire. Elle consiste à « remonter » les seins.

Pour en savoir plus sur la Mastopexie mammaire, téléchargez cette fiche pdf

Il s’agit dans tous les cas d’une chirurgie esthétique non remboursable par l’Assurance Maladie, y compris après une chirurgie post bariatrique. Un devis sera réalisé au cours de la consultation. L’intervention se déroule à la polyclinique Saint-Laurent à Rennes (Cliquez ici pour plus de renseignements sur la clinique). L’opération consiste à réduire l’excès de peau tout en conservant le volume de la glande. L’objectif est de remodeler les seins affaissés. Elle laisse en place des cicatrices cutanées dont l’apparence est différente selon la méthode utilisée.

  • Le Round Block (la cicatrice est uniquement péri aréolaire) remonte l’aréole sans modifier la glande. Les indications sont très limitées, car elle est proposée tant que la ptose mammaire est faible et débutante. La cicatrice est discrète, mais elle donne des seins faiblement projetés. Cette technique peut être associée à un Lipofilling des seins. Parfois, elle s’accompagne de la mise en place d’un implant mammaire de volume modéré. Ainsi, la projection et le volume, en particulier dans le décolleté, sont améliorés.
  • La cicatrice verticale : deux cicatrices, l’une péri aréolaire, se poursuivent par une verticale. L’opération est réalisable dans le cas où la ptose mammaire est modérée. La peau doit être ferme, de bonne qualité et sans vergetures. Elle peut être associée à un Lipofilling des seins ou à la mise en place d’un implant mammaire modéré.
  • La cicatrice en T inversé : trois cicatrices (péri aréolaire, verticale et horizontale) font leur apparition dans le sillon sous-mammaire. Cette méthode est la plus utilisée lorsque la peau est très détendue et que la position des seins est déjà basse. Elle peut être alliée à un Lipofilling des seins. Le recours à un implant mammaire de volume modéré est également envisagé pour améliorer la projection, en particulier dans le décolleté. Plus la prothèse est lourde, et plus le risque de ptose secondaire est majoré.

La mastopéxie, lorsqu’elle est utilisée seule, remonte et remodèle la glande mammaire uniquement grâce à des fils résorbables.

  • La durée de cette intervention est approximativement de 2 heures et nécessite toujours une anesthésie générale avec une hospitalisation d’une nuit.
  • Toutes les sutures sont fines. Elles sont réalisées avec des surjets intra dermiques et du fil à résorption lente. On hérite ainsi de la meilleure cicatrisation et la plus discrète aussi.
  • 10 à 15 jours de repos sont nécessaires pour la bonne progression de la cicatrisation.
  • Des soins infirmiers à domicile sont nécessaires tous les deux jours pendant 2 semaines.
  • Un soutien-gorge médical de type brassière devra être porté nuit et jour durant 2 mois. Le sport est interdit pendant cette période.
  • Comme pour toute cicatrice, l’exposition au soleil est interdite pendant une année. Un massage quotidien des cicatrices est obligatoire sur cette même période.

Prendre un rendez-vous avec le Docteur Rostane-Renouard