La chirurgie des oreilles décollées (ou Otoplastie )

Cette chirurgie, aussi appelée « otoplastie« , corrige les anomalies du cartilage souvent associées entre elles. Ces anomalies sont responsables de l’aspect décollé des oreilles. On peut en citer quelques-unes.

Otoplastie rennes

  • Angle trop important entre le pavillon de l’oreille et le crâne (hélix valgus).
  • Taille importante du cartilage de la conque (hypertrophie de la conque).
  • Défaut de plicature et absence des reliefs normaux du pavillon entraînant un aspect lisse et déplissé (défaut de plicature de l’anthélix).

L’otoplastie est le plus souvent bilatérale. Mais elle peut être réalisée uniquement d’un seul côté.

Cet aspect décollé est à l’origine d’un complexe souvent mal vécu, car il est à l’origine de moqueries par l’entourage, et surtout, par les autres enfants en milieu scolaire.

Pour en savoir plus sur l’Otoplastie, téléchargez cette fiche pdf

Comment se déroule l’intervention d’otoplastie ?

Otoplastie rennes 2La plupart du temps, l’intervention se déroule sous anesthésie générale. Elle a lieu en hôpital de jour.

Chez l’adulte, une anesthésie locale peut être proposée en externe sans hospitalisation.

Un shampoing antiseptique doit être réalisé la veille et le matin en nettoyant très précisément l’arrière de l’oreille et tous les creux du pavillon. Tout risque infectieux est ainsi évité. Il est inutile de raser la masse capillaire. Pour les cheveux longs, il suffit de les maintenir en hauteur avec un élastique pour ne pas gêner le bandage.

L’incision est située en arrière de l’oreille, dans le sillon rétro auriculaire.

Très rarement, une petite incision est nécessaire sur la face antérieure. Elle sera cachée dans les replis naturels.

Le remodelage du cartilage se fait avec une petite râpe ou avec un bistouri. L’usage de ces instruments permet de l’affiner, de le rendre moins rigide et de réaliser sa plicature. La plicature est maintenue par des fils à résorption lente. La cicatrice en arrière de l’oreille est suturée avec des fils à résorption rapide qui disparaissent en 3 semaines.

Le résultat

Il peut être apprécié après un à deux mois de délai, lorsque l’œdème disparaît et que le pavillon devient plus souple.

La cicatrice reste rosée pendant quelques mois. Il faut veiller à la masser tous les jours avec une pommade cicatrisante pendant la première année.

Dans la grande majorité des cas, cette intervention corrige l’aspect inesthétique des oreilles décollées de façon efficace et durable. Elle met un terme aux remarques désobligeantes et aux moqueries en milieu scolaire.

Une récidive du décollement (partiel cette fois-ci) peut survenir. Elle nécessite une nouvelle intervention au bout de quelques mois.

Il faut préciser que cette chirurgie modifie la forme des oreilles pour les rendre plus discrètes. En revanche, elle ne modifie pas leur grandeur.

Une consultation de contrôle à 6 mois et à un an post opératoire permet de détecter les rares complications cicatricielles. Ces dernières sont à l’origine de cicatrices rétro auriculaires de type chéloïde. Celles-ci sont parfois volumineuses et surviennent principalement chez les personnes de phototype roux ou de peau noire.

Dans ce cas, un traitement long et parfois assez lourd sera proposé du fait du caractère récidivant des chéloïdes. Fort heureusement, ces complications sont exceptionnelles.

À partir de quel âge peut-on recoller les oreilles ?

Le pavillon de l’oreille finit sa croissance vers l’âge de 6 à 7 ans. Il est alors possible de corriger les oreilles décollées, dès le moment où l’enfant en exprime le désir.

L’intervention peut également se faire à l’âge adulte.

Cette chirurgie est en principe prise en charge partiellement par l’assurance maladie.

Suites post opératoires

Un bandage compressif est laissé en place pendant 4 jours durant lesquels il n’est pas possible de mouiller les oreilles.

Le bandage est retiré par le chirurgien afin de vérifier l’absence de complications telles qu’un hématome ou une infection.

L’oreille est violacée et contuse pendant les 3 premières semaines.

Dès le retrait du pansement, il est possible de faire un shampoing avec le produit antiseptique moussant prescrit en préparation pré opératoire.

Il est recommandé de faire un shampoing antiseptique quotidien pendant 1 semaine jusqu’à la cicatrisation cutanée, puis, tous les deux à trois jours pendant 3 semaines jusqu’à la disparition des fils.

Un nettoyage systématique des cicatrices avec un produit désinfectant doit être faite matin et soir après le shampoing et ce, jusqu’à disparition des fils.

L’hygiène doit être rigoureuse pour éviter toute surinfection, car la position de la cicatrice dans un pli et le contact avec les cheveux peuvent favoriser la macération et le développement des bactéries.

De même, le nettoyage des branches de lunettes est obligatoire plusieurs fois par jour. Le nettoyage est effectué avec une solution hydro alcoolique.

Un bandeau de contention et de protection, type « bandeau de tennis », doit être porté la nuit pendant un mois. Il peut être porté le jour, en particulier par les enfants turbulents .

Le sport est interdit pendant 2 mois.

L’exposition au froid est déconseillée pendant cette période en raison du risque d’engelures, car la sensibilité est réduite.

L’intervention est faite à la polyclinique Saint-Laurent à Rennes (Cliquez ici pour plus de renseignements sur la clinique).

Prendre un rendez-vous avec le Docteur Rostane-Renouard